Allergique ou pas?

ATCHOUM!

On évalue à 15 % la proportion de la population qui est allergique aux chiens ou aux chats. Malgré tout, le tiers de ces personnes choisissent de vivre avec un animal de compagnie. Les bienfaits que ce dernier leur procure semblent l’emporter sur les symptômes désagréables causés par les allergies.

Lorsque l’on perçoit des signes d’allergie, il ne faut pas de prime abord mettre la faute sur l'animal. Il est préférable de prendre le temps de passer un test d’allergie afin de déterminer plus précisément ce qui déclenche vos symptômes. S’il s’agit réellement d’une allergie aux animaux, il faudra tenir compte que ce n’est pas au poil que vous êtes allergique, mais à une protéine sécrétée par les glandes sudoripares ou sébacées. Cette protéine est aussi présente dans l'urine, la sueur, les squames (pellicules) et la salive, ce qui explique qu'un chat est plus allergisant qu'un chien puisque, en se léchant, il enduit ses poils d'allergènes. Ces derniers se retrouvent ensuite en suspension dans l'air.

Si vos allergies ne sont pas trop dérangeantes et que vous décidez de garder avec vous un animal, il est possible de tenter de diminuer les facteurs responsables de l'apparition des symptômes. Voici comment : 

  • créez une zone à laquelle l’animal n’a pas accès, comme votre chambre à coucher;
  • lavez régulièrement votre literie (oreillers et matelas) ou remplacez-la. Vous pouvez utiliser un recouvrement de plastique pour empêcher les agents allergènes de s’imprégner dans votre matelas;
  • utilisez des sacs hypoallergènes pour l’aspirateur, car ils ont un niveau élevé de conservation de particules;
  • lavez toujours vos mains après avoir touché à votre animal;
  • lavez votre animal fréquemment et brossez-le tous les jours à l’extérieur ou, encore mieux, demandez à un membre de la famille qui n’est pas allergique de le faire pour vous;
  • nettoyez la litière ou la cage quotidiennement;
  • utilisez des vaporisateurs recommandés tels que Allerpet/D sur la fourrure. Ils fixent les particules allergènes sur l’animal;
  • recouvrez le lit de votre animal avec une couverture que vous laverez très souvent;
  • éliminez les tapis et remplacez-les par des planchers de bois.

Ces quelques conseils amélioreront la qualité de vie des personnes allergiques qui vivent avec un animal. Attention! Ceux et celles qui désirent en adopter un, vérifiez d’abord si un membre de votre famille ou vous-même souffrez d’allergies en prenant le temps d’effectuer un test, par exemple en accueillant chez vous l’animal d’un ami pour quelques jours. Si vous découvrez des allergies et décidez tout de même d’adopter un animal, il vous faudra alors être conscient de votre responsabilité à assurer le bien-être de ce compagnon pendant toute sa vie, et ce, même si vos allergies, elles, ne vous abandonneront pas…