Le transport sécuritaire de votre animal de compagnie

Un accident est si vite arrivé… dit le dicton. Et rien n’est plus vrai!

Afin d’éviter de malheureux incidents qui impliquent parfois des animaux de compagnie,  la SPA de l’Estrie souhaite vous rappeler quelques faits et consignes de sécurité.

Le code de la route, ça concerne aussi Pitou et Minou

Saviez-vous qu’il existe une réglementation municipale en matière de transport d’animaux de compagnie à bord de véhicules moteurs? La réglementation de la majorité des municipalités de l’Estrie stipule en effet :

  • qu’il est interdit à toute personne de transporter un animal dans un véhicule ouvert ou dans le coffre arrière de celui-ci;
  • que le conducteur doit s’assurer qu’il n’y a pas de danger de chute de l’animal hors du véhicule durant le transport ou l’arrêt.  


Du côté provincial, le Code de la route prévoit :

  • que l’animal ne doit pas obstruer la vue du conducteur ou gêner la conduite du véhicule.  

Vous pourriez donc écoper d’une contravention si vous conduisez avec un animal sur vos genoux ou libre à l’avant du véhicule. Et, en cas d’accident, sachez également que si votre animal est jugé en être le responsable, vous pourriez ne pas recevoir d’indemnité de la part de la Société de l’assurance automobile du Québec. 

Des statistiques qui font réfléchir…

Un chat ou un chien laissé libre dans un véhicule en marche peut facilement être la cause d’un accident. Vous avez des doutes? Sachez que chez nos voisins américains, les statistiques de l’Association américaine automobile révèlent que :

  • 30 000 accidents de la route directement causés par un passager « animal » surviennent tous les ans;
  • 59 % des conducteurs impliqués dans ces accidents ont reconnu avoir été distraits par une activité « animale » survenue à bord du véhicule conduit;
  • plus de 50 % d’entre eux étaient en train de flatter leur compagnon félin ou canin lors de l’accident;
  • et, enfin, 21 % de ces mêmes conducteurs ont avoué être des « chauffeurs à deux têtes », car ils voyageaient avec Minet ou Fido sur leurs genoux.


Véritable projectile

Un animal non attaché peut se transformer en véritable projectile : le choc reçu à 100 km/h correspond à celui d’une chute de 15 étages.

Selon la société californienne Bark Buckle Up, l’impact d’un chien de 60 livres percutant un pare-brise, un siège ou un passager alors que le véhicule roule à 55 km/h correspond à un impact 45 fois plus élevé, soit à un poids de 2 700 livres. Imagiez alors à 100 km/h…

Morale de cette histoire? Pour votre sécurité et celle de votre animal, ne laissez pas ce dernier circuler librement à bord de votre véhicule; agissez de façon responsable en l’attachant.

Harnais ou cage?

Vous pouvez vous procurer un harnais de sécurité adapté à la physionomie et à la taille de votre chien de façon à bien l’attacher sur la banquette arrière.

Pour les chiens de petite taille et pour les chats, on privilégie la cage de transport que vous fixerez au siège - idéalement en hauteur afin de prévenir le mal des transports – pour éviter qu’elle ne glisse ou ne tombe en cas d’arrêts brusques. 

Assurez-vous aussi que la cage soit bien ventilée et suffisamment grande afin que votre animal puisse respirer à son aise, s’asseoir, se coucher, se tenir debout et se retourner sans problème.

Pour arriver à bon port, on s’attache!