Zorro

Zorro

J’ai rencontré Zorro (Grugot à l’époque) avec un bénévole de la SPA dans le parc canin. Le bénévole me raconte l'histoire horrible de ce chien chétif, aux yeux bruns vifs et pétillants d'intelligence... Je craque pour Grugot. Je veux l’adopter.

L’adoption a eu lieu le 21 mars 2009. Rasé, maigrelet mais intelligent et obéissant, Zorro commence une longue sociabilisation. Il jappe aux moindres bruits, à la vue d’une personne, d’un objet ou d’un animal. Demeuré seulement dans une étable depuis sa naissance, Zorro ignore tout d'être un vrai chien. Innu, mon husky, adore son compagnon et participera à lui montrer la manière d'être un chien.

Curieux et agité, Zorro monte sur les meubles, court partout dans la maison, urine dans toutes les pièces pour marquer son territoire. Ne levant pas la patte pour uriner il s'arrose les pattes. Innu s'empresse de lui lécher les pattes. Vive la propreté!

Un peu plus tard, Zorro, plus sécure et enthousiaste, se crée des amis de son âge. Je jubile de le voir faire un appel au jeu à un petit chien. Belle victoire!

Le temps passe et Zorro s'obstine à uriner dans la maison. Un beau jour, après 1 h 30 de marche, un pipi sur un poteau dehors. Des « Bravos Zorro » à profusion!

Zorro profite au maximum de la bonne bouffe et son poids oscille autour de 30 livres à 7 mois. C’est le début de la progression vers son poids santé qui est d’environ 65 livres. Zorro a souffert de malnutrition alors il se jette littéralement sur une croquette tombée à terre. Son plat déborde de bouffe, mais une graine ou morceau à terre signifie pour lu : « Vite récupération pour survivre ». Il a encore cette attitude après 12 mois d'adoption.

Zorro pèse maintenant 65 livres, est en excellente santé, enjoué et taquin avec les chiens. C’est un pitou formidable et représente pour moi un beau cadeau de la vie. De l'affection et des caresses au max. pour combler ce petit être ayant tant souffert au début de sa vie.

Voilà en gros l'histoire de mon Zorro.

Marie